Le Projet

ça a poussé près de chez vous ! Cultivons ensemble la ceinture verte

La Grange en Ville

Ce site est encore en construction - revenez-y régulièrement !

Gestation

 

Le projet est mis sur pieds par Nathalie Van den Abeele et Gael Loicq, tous deux formés au CRABE et sur le terrain via diverses expériences. Il est lancé les années 2016 à 2018 au sein de l'espace de test Agrobiopôle à Anderlecht (Bruxelles Ouest) et bénéficie des conseils de nombreux acteurs expérimentés et d'échanges avec d’autres projets naissants en agriculture bio.

 

A terme La Grange en Ville veux pouvoir coopérer à l'avènement d'une véritable ceinture verte et alimentaire pour Bruxelles en prenant racine dans ou autour de la Région et élargir les contacts avec les habitants, les autres maraîchers bio et tous ceux qui s'intéressent aux questions d'alimentation durable et de la transition évidemment nécessaire pour l'établire.

 

Dans cette esprit Nathalie et Gael rechrechent déjà le terrain qui pourra accueillir leurs activités de micro-ferme après 2018.

Agriculture urbaine et bio

 

Le projet a pour but de déveloper des sources d'alimentation saines et durables directement inscrites dans le paysage urbain et en lien étroit avec la communauté.

 

Comme toutes les grandes villes, Bruxelles est ultra dépendante au niveau alimentaire. Elle fait appel à une logistique lourde à forte emprunte écologique pour obtenir des produits souvent de qualité médicore et industrielle. De plus la population ne participe que de façon très limitée à la production et choix alimentaires.

 

Notre projet veut participer au développement d'une production de proximité à petite échelle. Nous pensons qu'un aspect crucial d'un modèle durable est la multiplication des acteurs de proximité et la réduction drastique des aspects de logistique et de transports. A cette fin, nous entrons en réseau avec d'autres maraîchers sommes enthousiasmes à voir la multiplication des initiatives de production bio.

 

Un autre aspect de la réussite d'une transition vers ce modèle de proximité est la participation des habitans. A ce sujet, nous nous comptons bien rencontrer les besoins des habitants les plus proches du champ dans le cadre de l'espace test et poursuivre la même démarche en la développant vers plus de participation lorsque nous aurons trouvé notre lieu définitif d'encrage en 2018.